EtéInsectes

Les mouches à fruits: lutte et prévention

Si vous aimez savourer les fruits frais en été, ne croyez pas être les seuls. Les mouches à fruits sont aussi de la partie et envahissent nos cuisines et nos paniers à fruits sans crier gare. Dans cet article, on vous montre comment s’en débarrasser une bonne fois pour toute. Découvrez aussi les moyens à mettre en place pour éviter les infestations.

Tout savoir sur la mouche à fruits

La mouche à fruits ou bibitte à fruits, porte le nom scientifique de drosophile. Il s’agit de l’espèce la plus répandue parmi les 400 autres du même genre. Elle est de l’ordre des diptères, avec seulement deux ailes au lieu de quatre comme le commun des insectes volants. La plus populaire est la drosophila melanogaster, celle qui raffole des fruits mûrs ou presque pourris

Description

Du haut de ses 3 millimètres, son corps est d’un brun-jaune et porte une paire d’yeux rouges sur la tête.

La mouche à fruits est quasiment de la même taille que le moucheron, ce qui peut parfois prêter à confusion. Les distinguer est assez simple car ce dernier préfère de loin les terreaux aux fruits.

Elle est aussi appelée mouche du vinaigre car elle adore les matières en fermentation, ainsi que les fruits et végétaux putréfiés. C’est pourquoi on la voit souvent rôder près des sacs poubelles, des pâtes fermentées, des coupes de vin et des verres d’alcool avec un peu de reste au fond. Tous ces endroits sont propices à la reproduction des drosophiles, qui se multiplient à une vitesse grand V. 

Cycle de vie

En effet, une femelle adulte peut pondre jusqu’à 500 œufs au cours de son cycle de vie, qui ne dure que 10 à 20 jours. Elle pond en milieu humide et sur les fruits. L’éclosion est plus ou moins accéléré à mesure que la température du milieu varie. Par exemple lors du transport depuis l’épicerie à la maison. En moyenne, les œufs éclosent au bout de 2 jours, mais les petites mouches ne sont pas tout de suite visibles. Elles apparaissent d’abord à l’état de larve, sous la forme d’asticots blancs. Pour se développer, ces derniers se nourrissent d’une sorte d’alcool qui émane des fruits en décomposition. Ensuite ils s’attaquent à la pulpe en creusant des galeries à l’intérieur. La métamorphose des drosophiles comporte trois stades larvaires durant environ 6 jours. Ensuite, les larves rampent à l’extérieur des fruits car elles ont besoin de milieu sec pour se transformer en pupes. Elles deviennent enfin des mouches adultes, et le cycle recommence après chaque accouplement

Origines

Visibles toute l’année, les mouches à fruits sont légion au printemps, en été et en automne, quand il fait chaud et que les fruits sont mûrs. Elles s’introduisent dans la maison avec les fruits ramenés du marché qui contiennent déjà des œufs. Voilà pourquoi il est important de bien laver vos fruits avant de les manger. Mais ces insectes vivent aussi à l’état sauvage, loin de la paillasse. Dans la nature, elles se réfugient dans les végétaux en décomposition comme les champignons ou les arbres morts, se nourrissant du nectar des fleurs et de la sève. Attirées par l’odeur des fruits et des déchets, elles se rapprochent des habitations et y entrent par la grande porte, par les fenêtres ou par les petites ouvertures.

Les dégâts causés par la mouche à fruits

Durant son cycle de vie, la mouche à fruits passe de l’œuf à l’état larvaire en milieu humide, puis se transforme en nymphe en milieu sec avant de devenir un insecte brun-jaunâtre ailé. Ce parasite a besoin de lumière et d’humidité pour sa survie, car il est à la fois hygrophile et luciole. L’en priver est une bonne technique de prévention, surtout en contrôlant certaines zones sensibles de la cuisine comme l’évier et les fenêtres. En effet, les mouches à fruits ont beau être minuscules, les dégâts qu’elles peuvent causer sont non négligeables. Dans la maison, elles se reproduisent à la vitesse de l’éclair et s’accaparent toutes les zones où il y a des fruits et des restes de nourriture. Par chance, elles ne représentent aucun danger pour les humains et ne véhicule aucune maladie parasitaire. 

Elles sont également à l’origine de dégâts irréversibles sur les cultures, tout particulièrement sur les baies et la vigne. Ces insectes volants sont attirés par les odeurs d’alcool et d’acides organiques qui en émanent des suites de blessures parasitaires ou causées par l’activité humaine. Les récoltes tardives sont leurs préférées, surtout le cépage blanc. Les femelles y déposent leurs œufs, qui une fois éclos deviennent des larves. Ces derniers peuvent  ravager toute la culture, déjà mise à mal par les levures et bactéries. En outre, il faut aussi savoir que les mouches adultes sont vecteurs de ces bactéries, accélérant davantage la pourriture de la vigne. 

Lutte et préventions des mouches à fruits

Bien que nous n’ayons aucune raison de craindre les bibittes à fruits, leur compagnie est plutôt dérangeante, et avouons que personne n’a envie de tomber sur un asticot dans un fruit. Pour ces bonnes raisons, il est essentiel de s’en débarrasser. 

Le piège à mouches

Voici le mode d’emploi pour construire un piège à mouches, à disposer aux endroits les plus affectés par leur présence. Pas besoin d’être bricoleur pour y arriver, c’est un dispositif à fabriquer en toute simplicité:

  • Dans une boîte de conserve, versez une dose de vinaigre de cidre, de vin ou de bière
  • Refermez-la avec un entonnoir. Si vous n’en avez pas, improvisez avec une feuille de papier, et enfoncez la partie étroite dans le fond de la boîte
  • Fixez le pourtour avec du ruban adhésif afin de bloquer toutes les issues possibles.

Aveuglées par l’odeur de l’alcool, les mouches à fruits n’y verront que du feu.

Vous pouvez aussi utiliser un mélange de vinaigre, de liquide vaisselle et de sucre pour les attirer. Le produit de vaisselle les empêchera de s’envoler. Résultat, elles meurent noyées dans le récipient.

Si vous n’accrochez pas trop à l’idée du piège à mouches, qui est tout de même répugnant, utilisez simplement un récipient opaque. 

Moyens de prévention

Pour la prévention, il est tout indiqué de laver soigneusement vos fruits et légumes en revenant du marché, et de les mettre dans le bac du réfrigérateur destiné à leur conservation. Vous pouvez aussi les mettre à l’abri sous une cloche en voile ou en verre.

Inspectez vos fruits et débarrassez-vous de ceux qui sont pourris ou trop mûrs. Faites autant avec les restes de nourriture, les épluchures, etc. 

Utilisez une poubelle et pensez à bien la refermer après chaque utilisation. Nettoyez l’intérieur périodiquement à l’eau vinaigrée, histoire de ne pas trop attirer les mouches à fruits.

Pensez à débarrasser la table juste après l’apéro. Les verres, les canettes et les bouteilles qui traînent ne font que les attirer davantage.

L’utilisation d’une mouchtiquaire

Si vous croyez avoir fait le tour des moyens de prévention, vous n’êtes pas au bout de vos surprises car nous avons gardé le meilleur pour la fin. Contre les mouches à fruits, utilisez la mouchtiquaire. Il s’agit d’un anti-mouche, d’un anti-moustique, d’un anti-guêpe,… Elle tient votre maison à l’abri de toutes les petites bestioles ailées qui seraient tentées de s’y introduire. Il suffit de l’installer sur vos ouvertures (portes, fenêtres, porte-fenêtres,…), et elle fait office de barrage aux insectes volants, exactement comme une moustiquaire. N’oubliez pas que les mouches à fruits ne proviennent pas toutes du marché. Elles vivent aussi dans la nature et peuvent envahir votre intérieur sans aucune difficulté. Il leur est très facile de passer la fenêtre de la cuisine et de nager dans votre verre de soda à votre insu.

Pourquoi choisir la mouchtiquaire?

La mouchtiquaire est un produit français, fabriqué par Tranquilisafe. Vous l’aurez devinez, il s’agit d’une moustiquaire, mais elle n’a rien à voir avec celles que vous avez l’habitude de rencontrer. En effet, c’est vraiment un produit spécial pouvant être adapté ou réalisé sur mesure, ce qui élargit son champ d’utilisation. En effet, son usage n’est plus limité au lit ni au berceau du bébé. La moustiquaire Tranquilisafe peut être installée sur l’encadrement de la porte, de la fenêtre ou d’une baie vitrée, qu’il s’agisse d’une ouverture cintrée ou arrondie. Il est également envisageable de l’installer sur une terrasse, une pergola ou un abri de piscine pour profiter des beaux jours à l’extérieur sans se faire envahir par les petites bestioles. Certains vont même jusqu’à équiper leur camping car ou van aménagé. Avec Tranquilisafe, tous les besoins imaginables en matière de moustiquaire sont réalisables. Mais le secret qui rend la mouchtiquaire vraiment unique, c’est son système d’ouverture aimanté, qui permet de passer à travers sans les mains. 

En somme, les mouches à fruits ne représentent aucun danger, mais elles sont capables de causer bien des désagréments aux fruits et légumes. Elles ne sont pas les bienvenues dans la maison. Pour mettre un terme à leur prolifération, combiner lutte et prévention est la meilleure solution. Nous vous conseillons d’utiliser le piège à mouches pour éliminer celles qui se sont déjà introduites dans votre habitation. Quant à la mouchtiquaire Tranquilisafe, elle vous permettra de mettre les drosophiles, les moustiques et autres nuisibles hors d’état de nuire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page