Animaux

7 solutions contre les mouches dans les écuries

Le temps commence à peine à se réchauffer que les chevaux sont déjà pris d’assaut par les mouches. Dans les box comme dans les prés, impossible de ne pas remarquer leur présence. Mais qu’est-ce qui les attire autant chez ces animaux? Essayons de le comprendre et de solutionner le problème.

Ce qui attire les mouches

Les écuries sont le lieu de prédilection des mouches, qui sont attirées par la chaleur et l’humidité. Contrairement aux chats et aux chiens, les équidés ne régulent pas leur température corporelle par la respiration. Lorsqu’il fait très chaud ou qu’ils sont en pleine action, ils transpirent par la peau. C’est cette sueur qui attire les mouches, mais aussi l’odeur et le crottin. Les poils et les crins sont pour elles un véritable garde-manger, dans lequel d’autres insectes volants viennent aussi se servir. Les taons, ces grosses mouches suceuses de sang, ainsi que les tiques et les moustiques, ne ratent jamais une occasion. 

Ce que les mouches aiment chez les chevaux

La présence des insectes volants autour des chevaux est tout à fait naturelle, mais il faut reconnaître qu’ils sont de trop. Ils apprécient particulièrement les yeux et les oreilles, créant une sensation d’inconfort chez la bête. En ce qui concerne les mouches, elles adorent pondre dans les yeux du cheval. Non seulement, il y a assez d’humidité mais aussi une espèce de protéine dont elles sont friandes. Pourtant, cela risque de provoquer une conjonctivite. Et à terme, l’infection peut s’avérer difficile à traiter si elle n’est pas détectée à temps.

Les insectes suceurs piqueurs de chevaux

Outre les mouches, certains insectes volants sont quasiment des hôtes indésirables en raison de leur mode d’alimentation pas très commode. Issus de la classe des suceurs-piqueurs, les tiques, les moustiques et les taons utilisent leur salive comme venin afin de gratter les tissus. De cette manière, ils parviennent à sucer le sang et à le digérer facilement. Pourtant, ce venin peut être à l’origine de réactions allergiques, comme la dermite récidivante équine

Une seule piqûre douloureuse suffit à agiter l’animal, et le risque de blessure pour ce dernier comme pour le cavalier ne sont pas négligeables. Dans certains cas, il peut même altérer son état de santé en général. Véritables vecteurs de maladies, ces insectes volants sont responsables de plusieurs affections virales et microbiennes pouvant rendre la vie dure aux chevaux. On citera par exemple l’anémie infectieuse des équidés (AIE), la fièvre de West Nile ou la maladie de Lyme

Les solutions contre les mouches et insectes volants

Afin de repousser les mouches et de les empêcher de nuire, il existe un multitude de solutions naturelles. En centre équestre, les professionnels de la filière du cheval ont aussi régulièrement recours aux solutions mécaniques. Ils font office de barrière entre les mouches et les chevaux. 

1- Faire le ménage dans les box

Dans ce combat contre les mouches, la première chose à faire est d’offrir un environnement sain, propice au bien-être des chevaux. L’hygiène des box et alentours doit toujours être impeccable. Il faut donc ramasser et curer régulièrement le crottin, puis vider la litière et les poubelles. 

2- Garder l’environnement du cheval propre

Faites aussi le ménage dans le pré. Ôtez tous les débris susceptibles d’attirer les mouches et leurs compères (feuilles mortes, fruits pourris, compost, etc.)  Supprimez tous les points d’humidité et les eaux stagnantes. L’utilisation d’une mare ou d’un étang favorise largement la présence des insectes volants. Dans la mesure du possible, privilégiez l’utilisation d’un abreuvoir

3- Créer un abri

Envisagez de créer un abri pour les chevaux. Non seulement ils auront un endroit où se réfugier en cas de forte chaleur, mais les insectes sont aussi moins attirés par l’ombre. Laissez pousser des arbres dans le pré, sous lesquels les chevaux pourront s’abriter. Ainsi, ils seront moins en sueur et attireront moins les insectes. 

4- Le masque

Le masque anti-mouches est la solution la plus utilisée. Placé autour de la tête, il couvre les yeux et les oreilles de l’animal sans impacter sur sa visibilité. Spécialement conçu pour stopper les mouches, il fonctionne aussi bien sur tous les insectes. Afin d’assurer un confort optimal à l’équidé, il est nécessaire de prendre les mesures des trois dimensions de sa tête avant la conception du masque. Le tissu utilisé est en forme de filet, lui permettant d’avoir un vue parfaite à travers les mailles

Quant aux mouches, il est conseillé de retirer leurs œufs sur le corps et sur les flancs du cheval. Ils s’apparentent à de minuscules points jaunes, que vous pouvez enlever délicatement à l’aide d’un couteau spécial ou à la main. Il est indispensable de s’en débarrasser car en cas d’ingestion, ils se transforment en larves dans l’estomac et causent des coliques ou des ulcères.

Par ailleurs, le masque constitue une protection efficace contre l’eczéma. Cette maladie de la peau se manifeste régulièrement en été et touche particulièrement le museau du cheval. 

5 – La couverture

La couverture constitue une barrière de protection spéciale contre les mouches et les insectes. Elle se décline parfois en guêtre enveloppant tout le corps de l’équidé. Elle est fabriquée dans un tissu léger, de couleur claire pour limiter la transpiration de l’animal. En principe, ce dernier ne la porte qu’à l’extérieur. Cette solution peut être utilisée en complément du masque

6 – Les pièges à mouches 

Ils continuent toujours à faire effet. Ils partent du même principe que les rubans à glu jaunes, à suspendre dans une pièce. Fabriqués à base de colle forte, aucun insecte volant ne leur échappe. Prenez un seau de couleur noire et posez la colle par-dessus. Suspendez le seau dans un coin ensoleillé de l’écurie ou dans le pré. Au contact de la chaleur, le seau se réchauffe et imite le corps du cheval. Attirés par la température, les insectes viennent se leurrer dessus. 

7- La mouchtiquaire

La mouchtiquaire de la marque Tranquilisafe est une autre solution innovante. Elle marche aussi bien contre les mouches mais aussi contre les moustiques, les tiques, les guêpes et autres insectes volants. Ce qu’elle a de révolutionnaire, c’est sa capacité à s’adapter à tous les intérieurs, même dans les écuries et dans les box des chevaux. En effet, il s’agit d’un produit ajustable et sur mesure, un concept unique en France en termes de moustiquaire. 

Pour vos besoins les plus spécifiques, le fabricant est ouvert à toutes les demandes. Il vous suffit de prendre les dimensions du box au mètre ruban. Mesurez toutes les ouvertures de long en large, et Tranquilisafe se chargera d’ajuster la découpe et la couture. Et pour la pose, il a également pensé à vous. Pas besoin de caisse à outils ni de perceuse. Un simple  scratch adhésif et le tour est joué. 

Vous vous demandez sûrement comment faire pour sortir les chevaux? Sachez que la mouchtiquaire possède un système d’ouverture unique en son genre. Vous n’aurez pas à la démonter tous les jours car elle s’ouvre et se ferme automatiquement grâce à une fermeture aimantée. Vos chevaux et poneys peuvent entrer et sortir de leur box sans votre intervention, et plus jamais les mouches, les taons et les moustiques ne pourront s’y introduire pour festoyer. 

Pour conclure, les mouches et les chevaux entretiennent une relation qui n’est pas prête de se terminer. Pour le bien-être des animaux, il est crucial de limiter le nombre de nuisibles dans les écuries. Pratique et facile à mettre en place, la meilleure solution contre les insectes volants est sans doute la mouchtiquaire, que vous pouvez combiner avec les autres solutions que nous avons citées pour plus d’efficacité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page